Zone de Texte: Bonjour à toutes et à tous 
Bienvenue sur notre site web et        bonne navigation!
Christian Trudeau, Président


 
 





Les membres du Conseil provincial du soutien scolaire (CPSS) du SCFP-Québec sont en assemblée générale cette semaine dans les Laurentides. Ils se rencontrent dans le but de faire le point sur les réalités et les enjeux qui concernent leur milieu de travail.
Parmi ces enjeux, notons la sous-traitance et le manque de valorisation de leurs emplois. Sur l’aspect de la sous-traitance, il y a de nombreuses écoles à travers le Québec qui n’ont pas de concierges. Les commissions scolaires préfèrent avoir recours à des compagnies privées qui souvent ont soumissionné tellement bas qu’il est impossible pour un employé d’effectuer l’ensemble des taches normales pour garantir un milieu propre pour les élèves.
Cette situation, maintes fois décriée par le SCFP-Québec fait en sorte que plusieurs écoles sont aujourd’hui des nids à microbes où souvent le personnel est obligé de se transformer en concierge.

Zone de Texte: A voir sur le site CPSS 


Des nouvelles du CPSS

D’ailleurs, une enquête du SCFP menée en 2011 à partir de documents obtenus grâce à la Loi sur l’accès à l’information avait conclu qu’il n’y avait pas d’avantages financiers à confier l’entretien des écoles aux compagnies privées.
« Le privé ne fournit que quelques heures d’entretien par jour, alors que dans une école il y arrive des dégâts tout le long de la journée. Quand une situation requiert la présence d’un concierge, il doit venir de l’extérieur et la compagnie dans ces situations-là charge des extras à la commission scolaire, ce qui a pour effet de gonfler la facture déjà onéreuse », de déclarer Denis Bolduc, président du SCFP-Québec.
Une campagne publicitaire sur internet ciblant les régions du Québec où l’on constate cette problématique va être mise en branle dans les prochains jours. Elle visera à alerter les parents, la population, les décideurs et les élus sur l’importance d’offrir un milieu de vie propre, en tout temps, aux élèves.
En ce qui à trait à la valorisation des emplois, les élus du secteur et le service des communications du SCFP-Québec sont à concocter une initiative, également sur internet, dont le but est de mettre en valeur ces fonctions si essentielles dans la réussite des élèves et dans le maintien d’un environnement de qualité dans les écoles.
Zone de Texte:  
AVIS DE CONVOCATION
Assemblée générale du SCFP 2222
  
à l’auditorium de l’école secondaire d’Anjou 
8205 rue Fonteneau, Anjou
17:00 heures 
Bienvenue à tous les membres réguliers et temporaires

  

  
 
Zone de Texte: 
FTQ
logo 2222Ellipse: Accueil
Ellipse: Exécutif
Ellipse: Journal
Ellipse: anciennetés
Ellipse: Photos
Ellipse: INFO 2222
Ellipse: Liens  Utiles
Ellipse: Histoire
Ellipse: Calendrier
Zone de Texte: jeudi, 16 mars 2017
Date du changement
Zone de Texte: Accueil
chrislogo cpssZone de Texte: A voir sur le site  SCFP-QUEBEC
Des nouvelle
Onde de choc au Lac Simon : le Conseil annonce la fermeture de leur poste de police
2 mars 2017
Le syndicat des policiers du Conseil de la Nation Anishnabe du Lac Simon est sous le choc d’apprendre la fermeture du poste de police le 31 mars prochain.   En effet, le Conseil de la Nation Anishnabe du Lac Simon vient d’annoncer qu’à défaut d’avoir pu s’entendre avec les deux paliers de gouvernements concernant le financement du corps de police, il est forcé de le fermer.   «Le financement actuel est valide jusqu’en mars 2018 mais cette entente est prévue en fonction de deux policiers-patrouilleurs par quart de travail. Cependant, depuis la mort tragique du policier Thierry Leroux, un inspecteur de la Commission nationale des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a émis l’opinion que quatre policiers-patrouilleurs plutôt que deux sont nécessaires en tout temps», d’expliquer Julie Brault, conseillère syndicale du SCFP qui représente les policiers du Lac Simon. 
Ellipse: Comités 
Ellipse: INFO NÉGO
logo fondlogo scfp quebec